Welcome-X fait trembler le Triton

04 Dec 2018 #

Le groupe Welcome-X, nouveau projet de Philippe Bussonnet (Magma), se produisait samedi 1er décembre dans la grande salle du Triton, pour présenter son premier album.

C’est Jean-Pierre Vivante qui fut le premier sur scène: « c’est un groupe qui ne fait que des ballades ! ». De la part du directeur du Triton, et pour le public, pourtant averti, ce trait d’humour en dit long. Au cas où l’imposant kit de batterie et les deux guitares électriques au look agressif avaient laissé quelques doutes, nous voilà prévenus. En première partie, le public avait pu assister à l’étonnant et très réussi projet Basses Orchestrées, imaginé et monté par Bussonnet, idéale préparation à l’avalanche de décibels qui suivit. Le bloc formé par les guitaristes Thomas Coeuriot et Rudy Blas, aussi efficaces en rythmique qu’en lead, complémentait une fondation rythmique inébranlable, assurée par Yoann Serra derrière les fûts et Philippe Bussonnet à la basse. Le tout offrant à Sam Kün un environnement sonore propice à l’expression de toute sa palette vocale, du murmure jusqu’au growl en passant par le chant diphonique. Mais si les riffs puissants firent assurément trembler la salle et bouger les têtes tout au long du concert, et si chaque instrumentiste pu se mettre en avant le temps de soli remarqués, Welcome-X a aussi démontré un grand sens mélodique et une capacité à créer des ambiances qui ont donné tout son relief à cette soirée. On en retient qu’était présent tout ce qu’on peut attendre d’un très beau concert au Triton : du gros son, de l’humour ­— les plaisanteries de Sam Kün entre les morceaux, très appréciées du public — et des musiciens de grande qualité.

 

Welcome-X sera en concert le 22 mars 2019 au Backstage à Paris, et le 23 mars 2019 au Ferrailleur à Nantes.

 

 

Brève de jazz

Bill Carrothers: solo unique au Duc

C'est sans doute le pianiste le plus rare de notre époque, à tous les sens du terme: si l'ont tient bien nos tablettes, l'immense Bill Carrothers ne s'était plus produit à Paris depuis... 2011! Alors, pour une fois qu'il quitte sa retraite du fin fond du Michigan, on ne manquera pas sous aucun prétexte son unique date au Duc des Lombards ce jeudi 6 décembre, qui plus dans l’intimité d'un solo, configuration dans laquelle il nous a livré ses plus grands disques.

Palmarès.

C’est l’Auxane Trio du pianiste Auxane Cartigny avec le contrebassiste Samuel F’hima et le batteur Tiss Rodriguez qui a remporté l’édition 2018 du prix international Jazzymatmut dans le cadre des actions culturelles du Groupe Matmut. Le trio a touché un chèque de 8 000 €. 2ème prix : le quartette de Ludovic Ernault (5 000 €). 3ème prix : l’Eugène quintette (2 000 €). Auxane Cartigny avait ouvert la série de des 20 pianistes à suivre publiée tout au long du mois d’octobre dans les Bonus de jazzmagazine.com.

Un Marquis au Duc

Alors qu'on est encore sous le choc de la disparition précoce de Roy Hargrove, c'est l'un des trompettistes les plus en vue de la jeune génération qui se produira les 5 et 6 novembre au Duc des Lombards, en la personne de Marquis Hill. Pour la présentation de son nouvel album « Modern Flows II », le Chicagoan sera entouré d'un quintette de grande classe où l'on retrouvera notamment Logan Richardson au saxophone, ainsi que la nouvelle valeur montante du vibraphone, Joel Ross.

EN KIOSQUE

20181201 - N° 712 - 116 pages

Le 6 janvier 1999, Michel Petrucciani s’éteignait à New York. Quelques mois plus tôt, le jazzman le plus populaire de...